Avant les balades

L’alimentation avant les balades peut-être divisée en deux catégories: avant entraînement et avant compétition.

Avant l’entraînement, pour ma part, je trouve intéressant de ne pas faire de repas vraiment différents mais simplement d’axer plus ou moins les glucides selon le type d’entraînement. Je ne mange plus de pâtes, semoule de blé et tout autre produit issu de filières industrielles car, à mon sens, trop chargé en composants inutiles et mauvais pour la santé, ce qui augmente le travail d’élimination de notre corps. Il y a tellement d’autres moyens de se faire plaisir tout en optimisant ses capacités à fournir de gros efforts. Se gaver de glucides n’est pas la solution. D’une part, ce n’est pas digeste et d’autre part, cela entraînera un pic de glycémie qui nuit au développement de vos filières énergétiques, ou plus simplement à votre capacité d’adaptation à utiliser d’autres sources d’énergie disponible au sein de votre corps.

Des nutriments très intéressants sont à puiser dans les légumineuses telles que les lentilles, pois, fèves et haricots secs.

Avantages :

– La richesse en fibres

– Bonnes sources de vitamines et minéraux, elles apportent des vitamines du groupe B mais aussi du magnésium, du fer, du calcium ainsi que du sélénium et des antioxydants.

– Glucides complexes avec de faibles indices glycémiques

– Bonne source en protéine végétale

– Economique et écologique!

Pour ma part, je fonctionne beaucoup en salades, c’est très rapide à préparer, cela s’accommode au goût de chacun en fonction des compositions, épices, et herbes. La possibilité de varier évite la routine et manger devient un plaisir.

Les proportions :

– Sans entraînement : 90% de légumes crus de saison / 10% 15% de tofu, seitan ou noix

– Petit entraînement : 15% légumineuses ou (quinoa, millet, sarrasin) / 70% de légumes de saison crus / 15% de tofu, seitan ou noix

– Gros entraînement : 40% légumineuses ou (quinoa, millet, sarrasin) / 40% de légumes de saison crus / 20% de tofu, seitan ou noix

Les épices, très importantes,curcuma ou curry, poivre noir, prêle, thym, persil et basilic à saupoudrer selon vos goûts. (Mille et une vertus se cachent dans les épices, pas besoin de se gaver, une dose homéopathique à chaque repas est suffisante!)

J’ajoute aussi de temps en temps des petits plus tels que le Gomasio (mélange de sésame et de sel de mer), graines de lin moulues, graines de chia, chanvre…

Et pour finir la Spiruline, cette algue vraiment délicieuse que je rajoute en brindilles, un délice! Mais attention pas n’importe quelle spiruline, celle de Normandie! Pour en apprendre un peu plus…

Partager cet article :