Expérience

Une année de balade!

Prendre deux heures pour retracer son année sportive, regarder en arrière, se remémorer chaque instant fort et choisir de ne retenir que le meilleur pour basculer en 2019. Je ne fais pas partie des personnes qui pensent qu’une nouvelle année changera les choses ou déterminera ma motivation mais j’aime faire le bilan et réfléchir à mes envies. C’est ce que je vais faire à travers ce post et ce qui me motive le plus à travers ce temps que je prends et de m’imaginer à 95 ans (minimum car avant je serai encore sur le vélo) à lire ces quelques lignes en buvant ma tisane. 

J’avais initialement découpé 2018 en deux, du trail dans un premier temps et du vélo dans un second pour partager mon temps entre ces passions. J’ai commencé par de l’endurance durant les trois premiers mois de l’année pour ensuite attaquer les hostilités en avril. Premier dossard à Vire avec le Trail notamment organisé par Francis Garnier, une très belle épreuve qui remet bien les idées à leurs places! Ensuite le GTDA 55 km à Pitres où je gagne en Duo avec Mickael, là encore un superbe souvenir car je venais vraiment là pour la balade mais les entrainements s’enchainaient bien et le résultat était présent. Toujours en avril, direction le Radicatrail pour le 60 km où j’ai pris la tempête du début à la fin pour terminer deuxième mais avec la satisfaction d’avoir terminé un superbe bloc de travail. La préparation Trail pour la Maxi-Race avançait super bien mais ça manquait un peu de vélo tout ça! Alors je me suis lancé sur la Normandicat 400 quinze jours après le Radicatrail. La Normandicat c’est environ 400 km en orientation à bloc à travers la Normandie! Du bocage à la côte, du coucher du soleil au petit matin, j’ai bouclé ma trace en 14H45 avec 406 km et 4600 m de D+. Une semaine à lever le pied et direction Annecy où je fais une jolie course en me classant 25 ème sur la Maxi-Race en 11H de course mais mon défi n’était qu’à la moitié car ce que je souhaitais c’était d’enchainer sur le trail d’Écouves dans l’Orne. Support des championnats de Normandie de trail, c’était un objectif que j’ai validé car j’ai gagné le 61 km avec une grande satisfaction.En effet, l’enchainement n’était pas gagné mais « tout est possible à qui, rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais » comme le dit si bien Xavier Dolan.

Je pense que tout est possible à qui, rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais. Xavier Dolan 

Pas de repos après cette enchainement car l’UR360 de Domfront arrive! Et oui, 360 km de VTT en Normandie, un truc de fou! 6000 de D+ pour pimenter le tout et vous avez la recette pour un RAID à la sauce normande! Véritable révélation d’endurance pour moi car je me découvre des capacités mentales inexplorées pour le moment. Je passe outre les capacités physiques du corps humain que j’ai toujours imaginé sans limite à condition de le respecter. Mais ces 24 heures sur ma selle ont ouvert un nouvel horizon. Vous ne serez pas sans voir pourquoi dans les années à venir. Je me classe troisième de cette épreuve à ma très grande surprise.

Le temps des vacances et du Pérou avec Flavie est ensuite arrivé et niveau sportif je suis resté très calme car ces enchainements ont tout de même fatigué mon organisme. 

Fin août, nous étions sur le 24H Vélo du Mans avec la Team Shake a Good Ride. Des sensations extraordinaires, j’ai adoré vivre cette expérience avec toute la #Team! Rouler à fond sur un circuit avec un vélo de rêve de jour et surtout de nuit fut très fort car la sensation de vitesse et la combativité des individus était incroyable. 

Vous vous demandez surement pourquoi je parle d’une année de balade alors que je ne parle que de course et de podium au dessus. Je parle de balade car j’ai compris cette année que j’ai besoin de partager plus pour performer, car entre ces courses il y a toutes les balades avec Flavie, William et vous tous. De l’organisation d’un OFF à une balade vélo qui se transforme en championnats du monde de la pancarte en passant par les sorties du quotidien c’est ça la recette des performances. J’ai beaucoup partagé en 2018 mais on partagera encore plus en 2019 car c’est un moteur incroyable pour élever le niveau de chacun. Je sais déjà que la préparation du marathon de Flavie à Paris sera l’occasion pour moi de faire un semi pendant sa préparation et essayer de rebattre mon chrono de 1H15 mais aussi de partir sur la Normandicat à deux pour faire exploser le chrono ou de repartir sur un trail de montagne avec de plus grande ambition… 

Je vous souhaite à toutes et à tous de réaliser tout les défis sportifs qui vous passe par l’esprit durant cette année 2019 en regardant la nature et en prenant le temps de profiter du terrain de jeu exceptionnel que nous avons à disposition. 

Meilleurs voeux, 

Sportivement, 

Victorien 

Mon année 2018 – STRAVA
Partager cet article :