Récits de course

Trail des 7 mares!

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. L’an dernier, la saison 2014 avait débuté en Novembre 2013, pour 2015 elle a commencé mi-janvier.

Néanmoins, je voulais commencer l’année de la même façon afin de faire un point sur l’état de ma préparation.

Inscription au Trail des 7 mares, je savais que je trouverai une organisation de qualité pour prendre un Max de plaisir, une balade très et trop roulante pour moi mais ça fait du bien de « Remettre l’Eglise » de temps en temps!

5h00 : debout, pas de grasse matinée même le dimanche…^^

5h50 : p’tit Dej, un Énergy Diet Chocolat, une banane, deux figues, tartine de sarrasin et beurre de cacahuète, tout ça dans le ventre et en voiture Simone!

6H10 : Départ!

8H10 : Arrivée à Gonfreville-l’Orcher. Eh oui ! Deux heures de route pour une course!

9H00 : Sur la ligne de départ, un beau soleil, de la concurrence à souhait -A entendre les dires de certains, car je ne connais pas encore très bien les coureurs du 76-. Je suis venu voir si le début de la saison est assimilé donc y’a plus qu’à…!

9H07 : Après deux kilomètres de route avalés à 3’30 » au kilo, on entre dans le premier chemin très roulant avant une petite section technique. Le mot du « Coach » était de rester cool jusqu’à mi-course, donc je reste cool, le but est de ne pas tomber, de ne pas se tordre la cheville… La saison sera longue et j’ai appris à mes dépends, l’an dernier, qu’on traîne longtemps une erreur.

10H00 : Voilà une heure que je balade dans des sentiers roulants, mais très sympas. Une balade en t-shirt au soleil, que demander de mieux? Je suis 4ème à ce moment de la course, la tête galope trop vite pour moi aujourd’hui et je ne les aperçois même plus dans les grandes lignes droites, ils ont au moins 700 m d’avance sur moi.

10H20 : Après une grosse section roulante on entre à nouveau dans la forêt et je touve enfin un peu de D+! ^^ Je me sens rapidement plus à l’aise que dans les faux plats descendants! C’est à ce moment-là que j’aperçois le maillot bleu du troisième.

10H30 : Et oui, après la section de D+ et de forêt, le finish est un grand plat sur le bitume, pas vraiment à mon avantage! Clou du spectacle: on finit par un 400 m sur la piste… Je décide donc de conserver mon allure et de battre mon record perso sur cette épreuve.

10H36 : A mon entrée dans le stade, je vois le troisième à 200 m de moi… Mais bon c’est trop tard! Passage sous l’arche d’arrivée! Content, je retrouve les trois premiers de cette belle édition ensoleillée.

Trail des 7 mares!

Bilan : Il faut que je travaille encore quelques semaines sur la vitesse pour attaquer les blocs de D+ et ensuite viendra l’heure de vraiment travailler pour l’objectif n°1 : Les 80 km du Mont Blanc… Je savais qu’il était nécessaire que je travaille sur la vitesse mais je ne pensais pas que c’était aussi difficile de revenir après un mois de trêve. Avant, je ne m’arrêtais volontairement jamais, ou alors seulement pour les blessures…

Les sports d’endurance sont vraiment très compliqués, difficiles. Etre performant plusieurs années de suite est un gros investissement personnel, mais je ne lâcherai rien…

Classement du 23 km

Classement du 23 km

Trail des 7 mares!

Sans oublier la récupération le lendemain chez Laurence Brodin!

Je ne connaissais pas vraiment ce mode de récupération mais, plus je m’informe dessus, plus je trouve le sujet passionnant…

Je vous invite vraiment à essayer cette méthode.

Pour plus d’informations, contactez moi ou sur taper « Cryothérapie Lillebonne » dans le moteur de recherche!

Maintenant, direction les Championnats de France de Cross Pompiers, ce samedi, pour faire monter le cardio une dernière fois dans la saison. Ensuite: Ultra-trail !

Partager cet article :