Non classé

Pourquoi on « défonce » le repas du dimanche midi?

Oh le gros sujet! Loin de moi l’idée de lancer un débat ou une longue narration sur le sujet! C’est une vérité pour presque tous les sportifs, vous savez ce moment où vous rentrez juste à l’heure et que tout le monde vous attend. Ce moment où votre ventre gargouille tellement que vous mangeriez n’importe quoi et en grande quantité mais vous êtes pressé donc pas le temps de s’arrêter pour faire une bonne collation. Ou alors on se ‘goinfre » le paquet de biscuits des enfants!
Le problème est là, je ne vais pas vous faire un état des lieux scientifiques sur le sujet car je n’en ai pas les compétences mais simplement vous partager des retours d’expériences et des solutions. L’idée est de vous apporter des solutions pour faciliter votre quotidien tout en étant dans une philosophie de prévention plutôt que de restriction. Car lorsque nous faisons ça nous savons que « ce n’est pas terrible » pour nous mais quoi faire d’autre?

Il y a un autre moment où nos comportements ne sont pas vraiment en adéquation avec notre esprit. Vous savez le moment où vous terminez la course, la balade ou la rando et que les copains vous appellent pour la ou les bières et la saucisse! Je ne vois rien de mal à ça bien au contraire car c’est un moment de partage convivial mais il peut être amélioré pour aider votre corps à récupérer en amont de ce moment de convivialité!
Tout le monde n’est pas forcement à l’aise avec ce moment car certaines personnes n’en ont pas vraiment envie mais se « forcent » pour faire comme tout le monde et comme ça s’épargnent aussi les justifications auprès des copains. Les « pressions sociales  » sont nombreuses et les choix alimentaires des uns et des autres dans le grand flou d’aujourd’hui participent à animer le débat.

Imaginez que, quand vous terminez un effort important, votre corps à besoin de récupérer et de se reconstruire. C’est le principe physiologique, déstructurer pour reconstruire plus fort, surcompenser. Mais imaginez- vous vous reconstruire avec une saucisse? Ou une bière? Si on se penche un peu sur le sujet que retrouve t-on dans ces deux éléments? Pas grand chose de positifs pour le corps. Je suis néanmoins convaincu que la récompense pour la tour de contrôle, le cerveau, est grande. C’est la différence entre l’envie et le besoin et nous sommes rapidement tentés par l’envie car les réflexes d’après effort sont plus primitifs que réfléchis. Imaginez-vous quelques secondes en fermant les yeux en vous remémorant votre comportement! Vous rigolez? C’est normal car vous y réfléchissez, mais à l’instant T ce sont les réflexes qui parlent! Manger! L’instinct primitif reprend le dessus sur la raison.

C’est lui le responsable de cette coupure entre le vous sociable et le vous qui a FAIM! C’est votre version primitive qui parle et qui a besoin de MANGER car vous êtes à sec! Il y a plusieurs milliers d’années, pour trouver de la nourriture, il fallait y mettre un peu plus du sien qu’aujourd’hui! Et la tentation était inexistante. C’est pour cette raison qu’il faut calmer le réflexe primitif!

Mais rappelons-nous que notre ventre est notre deuxième cerveau, peut-être le premier chez certains… Plus sérieusement, je pense que nous devons porter une attention particulière à nos choix sans tomber dans une fixation trop importante sur le sujet. Le bon équilibre est celui que vous adoptez quand vous faites de votre mieux sans tomber dans des dogmes X ou Y qui ne seront pas durables et qui vont vous mener la vie dure!

Le point le plus important, selon moi, est la Fenêtre Métabolique de Récupération, je vous en parlais dans un précédent article.
C’est un laps de temps qui va de 30 minutes après l’effort à environ 2 heures. C’est très simple à mettre en place. Par exemple, vous terminez la randonnée avec les copains, prenons l’exemple du VTT :

  • 00 mn : 1 – Vous buvez de l’eau en fonction de votre soif doucement sans noyer votre estomac…
  • 10 mn : 2 – Mettez-vous au chaud ou changez-vous afin de ne pas attraper froid cela met votre corps dans de meilleurs dispositions pour récupérer et ne pas tomber malade.
  • 20 mn : 3 – Un petit coup sur le vélo, c’est aussi le bon moment pour aller le ranger.
  • 25 mn : Prenez 1/2 ou 1 Shaker Energy Diet de la saveur de votre choix chaud ou froid, sucré ou salé en fonction de vos goûts.
  • 35 mn : Tout est prêt vous pouvez rejoindre les copains à la buvette ni vu ni connu et vous pouvez partager ce moment sans « sacrifice » et en protégeant votre organisme.

C’est la même chose ou presque avec tous les sports, il suffit d’avoir un peu d’imagination pour transposer. Il y a aussi l’exemple à la maison. Et si vous pensez que vous n’avez pas ces 30 minutes, je pense qu’il vaut mieux 15 minutes de moins à votre sortie plutôt que de défoncer l’apéro…

  • 00 mn : 1 – Vous buvez de l’eau en fonction de votre soif doucement sans noyer votre estomac…
  • 10 mn : 2 – Mettez-vous au chaud et prenez votre douche en finissant par de l’eau froide sur les jambes, c’est bon pour la récupération.
  • 20 mn : 3 – Un petit coup sur le vélo, c’est aussi le bon moment pour aller le ranger. Ou si vous êtes plus Trail vous trouverez toujours des choses à faire avec les vêtements sales?
  • 25 mn : Prenez 1/2 ou 1 Shaker Energy Diet de la saveur de votre choix chaud ou froid, sucré ou salé en fonction de vos goûts. A prendre dans la voiture si vous êtes super serré en timing. Il y a toujours une solution pour bien faire.

Je pense vous avoir partagé ma philosophie sur la question « Pourquoi on « défonce » le repas du dimanche midi? ». Calmez vos réflexes primitifs de besoins de gras et de sucre instantané au profit d’une solution équilibrée pour ensuite profiter de nos habitudes alimentaires modernes tout en portant soins à vos choix.

Testez par vous même quelques échantillons d’Energy Diet. 😉

Sportivement,

Victorien

Partager cet article :