Récits de course

Le Der des ders de l’année!

Pour clôturer l’année 2014, j’avais décidé de me rendre sur le Menestrail!

Le Menestrail est une course difficile. Début décembre, la météo n’est pas forcément avec nous, d’où le slogan « La nuit, le vent, la boue »…

Le slogan est accrocheur pour une balade de près de 55 km et 2000 m de D+. En plein cœur de la Bretagne, c’est une jolie surprise!

2H30 : Réveil à Tinchebray, j’avais décidé de dormir chez mes parents à deux heures de route de Mocontour. Je n’ai pas voulu dormir sur place, je ne partais pas sur un objectif, plutôt sur une belle balade pour finir l’année en beauté.

2H45 : Le moment favori avant que la course débute, le petit déjeuner avec mon gâteau sport. J’avale 3/4 du gâteau, un thé et hop en voiture!

3H50 : Je m’arrête 5 mn sur le bord de la route pour la pose du Compex sur les mollets en mode « Capillarisation », vive le SP 6.0 et le sans-fil!

5H00 : Arrivé sur le site, je retire mon dossard et je me change, pas évident de s’habiller à cette époque de l’année mais peut importe le temps!

Short, t-shirt, imperméable, sac avec 1 litre d’eau et une barre amande, je suis prêt!

5H30 : C’est parti pour 20 mn de footing de réveil musculaire et histoire de se réchauffer un peu…

6H00 : Direction la ligne de départ, je ne connais pas vraiment les cadors du trail Breton, je regarde à droite et à gauche et je vois beaucoup de mecs affûtés et prêts à en découdre avec la dernière manche de leurs championnats. Bref, je ne suis pas trop à ma place! ^^

7H00 : Ça avance vite, ça avance fort, les chemins sont très techniques et très boueux. Je suis dans la tête de course, à l’avant-poste, prêt à réagir à la moindre attaque.

7H30 : 19 km avalés, l’attaque arrive à ce moment précis, je me retrouve en 6 ème position avec encore des solides derrière moi, je pense notamment à David Pasquio, Laurent Jaffre..

7H45 : Passage au premier ravitaillement dans la salle de sport de Mocontour, musique, ambiance, de quoi se réchauffer le cœur (plus que le corps ^^). Je fais remplir une flask de 500 ml d’eau et c’est reparti pour la chasse! Je décide de poser mon rythme car les difficultés restent à venir. Le jour se lève doucement, c’est vraiment agréable.

ob_d78714_menestrail2014

9H00 : après 3 heures de course, plus de 30 km au compteur, un avion de chasse me passe sur la droite, M. Pasquio, ouff! Je me mets dans sa foulée c’est une belle occasion qui s’offre à moi de remonter. Mais l’effort est impossible je n’arrive pas à monter un ton au dessus. C’est à ce moment que je me rends compte que la fin de saison est méritée! Je décide donc de rester sur cette allure afin de conserver cette 9 ème place.
10H00 : seul depuis une heure, j’ai vraiment plus l’impression d’être en balade que dans une course, pas de chute, je ne prends aucun risque. C’est vraiment très agréable même avec un bon temps Breton! J’ai même gardé ma veste imperméable toute la course!

 

Le Der des ders de l'année! ;)

 

11H00 : J’aperçois au loin un buff blanc, je me rends compte que je rattrape un concurrent, ça fait du bien au moral! Je ne connais pas ce Trailer mais je lui dis de s’accrocher est que à 9 km de l’arrivée on pouvait le faire ensemble. J’apprendrai ensuite que c’était Laurent Jaffré, le vainqueur du challenge de Bretagne! Mais je ne réjouis pas trop vite encore 9 km…

Passage au dernier ravitaillement, une fois de plus la bonne humeur des bénévoles fait du bien au moral, ils me remplissent les 500 ml de ma flask et en route!

11H55 : Ligne d’arrivée en vue, enfin presque dernier bourbier à passer, le terrain était vraiment très gras, en témoigne la photo ci-dessous. Je vois au loin Rio Mevening un très bon coureur du Team Sobhi Nantes à une poignée de mètres de moi, je décide de ne pas l’attaquer pour une place, après tout je suis satisfait de cette gestion de course et cette 7 ème place lui revient. Je finis donc tranquillement les 400 derniers mètres en profitant des derniers instants et en me remémorant les différents instants de cette très jolie course, un vrai TRAIL!

 

Le Der des ders de l'année! ;)

Je voudrais également vous parler de l’histoire d’un jeune homme que j’ai découvert le matin de cette course. Peu avant le départ un homme m’a interpellé et m’a demandé si je voulais porter un dossard pour OWEN, ne connaissant pas l’histoire je lui ai demandé de me la raconter. Sensibilisé, j’ai porté le dossard durant toute la course…

Je vous invite à « Liker » sa page Facebook et à découvrir son histoire…

 

Le Der des ders de l'année! ;)
Partager cet article :