Récits de course

Objectif: manger du D+!

L’objectif de l’année est encore loin mais il est en ligne de mire… La TDS, course connue pour être technique, 119 km et 7250 m de D+, bref de quoi bien faire crier les cuissots d’un Normand!

Mais je ne compte pas me laisser faire, je compte bien me servir de ma petite expérience de l’entraînement mis en place pour la CCC. Pour ce faire, j’ai décidé de procéder de la même façon, mais en mieux! Je m’explique: le but est de se servir de course tremplin pour acquérir l’endurance dont on a besoin en ultra et surtout de la fibre musculaire nécessaire à supporter le D+!

Ma sœur habitant sur Chambéry je me devais de trouver une course près de chez elle. La compétition en montagne débutera donc le 2 Mai sur les hauteurs de Chambéry. Le Trail du Nivolet Revard est une course de 51 km et 2700 m de D+, balade avec un peu de technique mais pas trop de dénivelé pour attaquer en douceur. A la suite de cette course, j’en profiterai pour balader en montage et de ce fait, accumuler de l’expérience et de l’endurance spécifiquement au terrain de jeu de la fin août!

 

Objectif: manger du D+!

Après un peu de repos qui permettra d’assimiler correctement le travail de début mai, je laisserai place au « Trail du coin » pour le Trail Tour 76. Ce n’est pas un objectif mais si la santé va je me battrai pour monter sur le cube!

Le retour en montagne se fera à l’occasion du Trail du Haut Giffre, secteur que j’affectionne tout particulièrement car c’est ici que j’ai découvert la montagne et les sports d’endurance… Lors de mes deux saisons d’hiver en temps que sapeur pompier volontaire au CIS des Carroz d’Araches, j’ai plus baladé en ski de rando qu’à pied mais ce sera l’occasion de voir le massif à nu!

Le Trail de Samoëns aura lieu le 21 juin pour fêter l’été, une balade de 65 km mais cette fois 4600 m de D+, autant dire que sur 65 km tu ne te reposes pas trop! L’intérêt sera, cette fois-ci, de vraiment jouer sur des terrains techniques proches de ceux de la TDS.

 

Objectif: manger du D+!

Après tout ça, le travail sera loin d’être fini, il faudra continuer à borner et à manger du dénivelé, mais pas en compétition. Je m’organiserai une reco TDS, comme les pros! 😛 Nan, mais plus sérieusement, beaucoup de finishers m’ont conseillé d’aller voir le chantier et, vu que je suis plus calculateur que casse-cou, je vais suivre leurs conseils… 😉

J’avais déjà mis un pied dedans il y a plusieurs années, mais l’envie était trop grande pour résister une année de plus. Avec William, mon frère, nous avons une passion commune, le sport oui, mais surtout la montagne et plus précisément les sommets! C’est donc de cette façon que j’affinerai la prépa TDS!

 

Objectif: manger du D+!
Objectif: manger du D+!
Partager cet article :