Récits de course

Février le mois du pied à l’étrier!

Il était temps de remettre le pied à l’étrier, la coupure d’un mois de course à pied m’a vraiment fait du bien, même si ce n’est pas évident de reprendre…

Les premières séances piquent dur! Sensations de lourdeur, courbatures, essoufflements, fatigue, bref j’avais l’impression d’être deux ans en arrière! De la rigueur, de l’obstination et un peu de sadisme pour remettre  »L’Eglise au centre du village »!

J’ai commencé par un premier bloc de 2 semaines pour retrouver quelques sensations de courses et par me présenter au cross des pompiers, une course qui me tient à coeur, surtout pour les championnats de France qui sont une belle fête du sport dans le milieu des pompiers. C’est chose faite, je suis qualifié après une belle balade quelque peu mouvementée avec Charly! Je suis content de compter mon Frère parmi les qualifiés pour cette édition qui se déroulera le 14 mars à Epinal.

 

Février le mois du pied à l'étrier!

 

8 Février, 4H30, outch! Ca pique, je ne me souvenais pas de ce que c’était de partir faire un trail! Direction le Maxicross de Bouffémont, au dessus de Paris, le terrain de jeu de Aurélien Collet. C’est d’ailleurs lui qui m’a invité pour découvrir son trail. C’est avec plaisir que j’ai accepté de venir sur la ligne de départ mais ce, sans grande illusion; je savais que ce n’était pas avec trois semaines de préparation au cross que j’allais être performant sur 30 km et 1200 m de D+!

Cela dit, j’ai fait une très belle balade. Ce trail est vraiment très intéressant et surprenant: du single, de la côte, de la boue, des cailloux, bref tout ce qu’il faut pour faire un trail UNIQUE!

A ma grande surprise, je termine 8 ème de cette édition pour 2h30 tout pile de balade. Un peu malade les 20 premiers kilomètres, j’ai pu décoincer les dix derniers en remontant le classement tranquillement.

 

Février le mois du pied à l'étrier!

 

L’augmentation du volume de travail en Février a été nette et efficace! De meilleures sensations, moins de fatigue et de l’envie et pour moi, l’envie tout comme le plaisir sont les deux principaux facteurs de performance.

Partager cet article :